Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

LIVRAISON EN FRANCE METROPOLITAINE GRATUITE DES 30 EUROS D'ACHAT

Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Comment travailler sa mémoire ?

La mémoire est une précieuse alliée pour enregistrer les nombreuses informations émises par l’environnement et les différentes expériences vécues. La mémorisation se définit comme la capacité du cerveau à analyser et stocker des informations, pour les restituer ultérieurement.

Il arrive quelquefois que la restitution de l’information ne se fait pas lorsque le besoin s’en fait sentir.

Ces « trous de mémoire » peuvent découler de facteurs divers tels que la fatigue, le stress, un choc émotionnel et/ou traumatisant, une prise de médicaments, ou encore des troubles plus graves comme la maladie d’Alzheimer.

Il est toutefois possible de booster et de travailler sa mémoire, notamment avec quelques astuces présentées dans cet article.

 

 

Comprendre la mémoire à court terme, et la mémoire à long terme

 

 

Mémoire à court terme (ou mémoire de travail)

 

La mémoire à court terme, également appelée mémoire de travail, permet de stocker des informations durant une courte durée, qui peut aller d’une seconde à quelques minutes après leur entrée dans le cerveau.

En moyenne, l’être humain est capable de mémoriser et de restituer sept éléments d’information différents (chiffres, lettres, idées…) immédiatement après les avoir entendus, comme un numéro de téléphone par exemple.

Lors du processus d’apprentissage « par cœur », ce type de mémoire représente la toute 1ère étape d’une mémorisation à long terme.

 

Mémoire à long terme

 

La mémoire à long terme sert à stocker les informations pour un temps illimité. Il s’agit d’une sorte « d’entrepôt » ou « d’archives » du cerveau dont la capacité de stockage est estimée très grande.

 

On distingue quatre types de mémoire à long terme qui sont :

 

  • la mémoire sémantique (des connaissances et de la culture générale) ;
  • la mémoire épisodique (des événements vécus et chargés en émotions/affects) ;
  • la mémoire procédurale (processus cognitifs et motrices apprises : faire du vélo par exemple) ;
  • la mémoire perceptive (cinq sens : reconnaître une odeur).

 

 

Lien entre la mémorisation et la concentration

 

 

Afin d’activer le processus de mémorisation, la concentration est indispensable. En effet, elle permet de s’isoler et de chercher dans les souvenirs pour extraire les différentes informations. Une région du cerveau appelée « hippocampe » entre également en jeu, elle permet de retenir les moindres détails d'une personne, d'une situation, d’un cours ou d’un souvenir.

La mémoire à court terme, ou la mémoire de travail, met principalement en jeu le cortex préfrontal du cerveau lors des tâches cognitives demandant attention et concentration.

D’autres régions du cerveau sont également mobilisées comme le cortex prémoteur, le cortex pariétal et le cortex occipital.

 

 

Astuces pour booster et travailler sa mémoire 

Le cerveau est un muscle qui a besoin d’être régulièrement sollicité pour rester en pleine forme. Voici quelques astuces simples et efficaces, à la portée de tous, à intégrer dans sa vie quotidienne pour le mettre en éveil et booster sa mémoire :

 

 

Avoir un bon sommeil

 

 

Un bon sommeil est indispensable à la mémoire et au maintien d’une bonne santé en général.

Au cours de la nuit, le cerveau trie et classe les souvenirs de la journée. C'est durant la phase de sommeil paradoxal que les neurones organisent les informations reçues pendant la journée. Elle permet la récupération émotionnelle et la consolidation de la mémoire.

Cette phase apparait en fin de cycle, à la suite de la phase de sommeil lent. En moyenne, le sommeil paradoxal constitue un quart du temps de sommeil global. 

Si cette phase nocturne est manquée, la consolidation des souvenirs et le processus d’apprentissage peuvent être perturbés.

   

Lire régulièrement

 

 

La lecture est une excellente activité cérébrale pour entretenir sa mémoire. En effet, elle fait travailler les neurones, et permet d’améliorer les performances et de mieux mémoriser les informations.

Lire des livres fait travailler l’imaginaire en offrant un certain plaisir au lecteur, ce qui entraine un effort cérébral nécessaire au cerveau.

De plus, la lecture est une excellente activité anti-stress qui aide à diminuer les symptômes d’anxiété chez les adultes et les enfants sujets au stress.

Le stress et le trou de mémoire sont étroitement liés. Le stress peut aggraver la perte de mémoire chez les individus possédant un faible déficit cognitif, à cause de l’effet nuisible du cortisol (hormone du stress) sur le cerveau.

 

Faire des jeux de réflexion

 

 

Les jeux de réflexion et de logique qui font directement appel à la mémoire comme le scrabble, les dames ou encore les échecs ont des effets bénéfiques car ils font appel à la stratégie et au jugement.

Les jeux à faire seul comme les mots croisés, le tetris ou le sudoku sont tout aussi efficaces.

Ces jeux aident également à apprendre plus rapidement, car ils favorisent le stockage et le rappel des informations reçues. Ainsi, la capacité à mémoriser se développe naturellement.

 

Effectuer des exercices

 

 

 

Quelques petits exercices, à faire au quotidien, peuvent faciliter une mémorisation plus rapide.

La visualisation est l’un des plus efficaces. Il suffit de fermer les yeux et d’essayer de reconstruire dans sa tête un endroit familier qui se trouve à proximité (la pièce de vie dans laquelle on se situe par exemple). Après avoir reconstitué le lieu dans sa tête, il faut s’y rendre sur place et observer attentivement pour vérifier si son souvenir était proche de la réalité. Cet exercice de mémorisation permet de stimuler et faire travailler sa mémoire visuelle.

On peut également s’amuser à se remémorer sa journée dans les moindres détails. Réalisé le soir, cette petite méthode permet de développer sa capacité à retrouver ses souvenirs (un souvenir d’enfance par exemple). 

 

Manger des aliments riches en oméga 3

 

 

Une alimentation saine et équilibrée joue un rôle essentiel sur le bon fonctionnement du cerveau et de la mémoire, en particulier certains nutriments. Ainsi, les oméga 3 contenus dans les poissons gras (saumon, maquereau, hareng…), les œufs de poisson, les noix ou encore certaines huiles (de colza, de soja, de lin…) sont excellents pour booster la mémoire et apprendre plus rapidement.

A l’inverse, l'alcool à haute dose est à éviter car il peut entraîner, au bout de quelques années, des lésions irréversibles des neurones. Les grands alcooliques souffrent souvent d’altérations de la mémoire, à long terme, dues à des lésions cérébrales.

 

Consommer du CBD pour réduire le stress et améliorer la mémoire

 

 

 

Le CBD, ou cannabidiol, est une molécule naturelle qui provient de la plante du chanvre. Il est le deuxième cannabinoide le plus connu après le THC, la principale molécule active du cannabis. Contrairement à ce dernier, il ne provoque pas d’effets psychoactifs, ni d’accoutumance et n’est pas dangereux pour la santé. Sa consommation est tout à fait légale en France.

Le CBD est de plus en plus apprécié par ses consommateurs pour ses vertus thérapeutiques. En agissant sur le système endocannabinoide et ses récepteurs CB1 et CB2 répartis dans tout l’organisme, le CBD permettrait d’améliorer la qualité de vie en favorisant la détente, réduisant le stress, facilitant le sommeil, soulageant les douleurs et les inflammations ou encore en améliorant la mémoire.

En effet, selon une étude[1], le CBD améliorerait la connectivité dans la région fronto-striatale du cerveau. Cette dernière joue un rôle majeur dans les processus cognitifs, dont notamment la mémoire.

Une seconde étude[2] démontre qu’une consommation de 600 mg de CBD augmenterait le flux sanguin vers l’hippocampe, la partie du cerveau très impliquée dans le traitement de la mémoire à court et à long terme, le comportement ou encore certaines émotions.

  

Bonbons CBD de Délicure

 

 

Délicure propose des bonbons au CBD garantis sans THC et 100% Made in France. Ils sont fabriqués avec du CBD de haute qualité, issu de chanvre européen.

Disponibles en quatre saveurs sans sucre (menthe, pomme et cassis/menthe) et miel, ces bonbons durs à laisser fondre dans la bouche sont très gourmands et faciles à transporter de partout.

Un bonbon contient 10mg de CBD, idéal pour choisir précisément la dose de CBD que l’on souhaite prendre.

Délicure propose également d’autres produits au CBD : des gummies CBD vitaminés, des gummies CBD Mélisse et des huiles CBD avocat.

Ces produits ne sont pas dangereux pour la santé et n’entrainent aucun effet secondaire et aucune accoutumance.

 

[1] https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33551817/

[2] https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/0269881120936419