Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Comment traiter l’onycholyse ?

L'onycholyse, ou « décollement des ongles » est un motif fréquent de consultation. Souvent indolore, elle peut être causée par des maladresses envers ses ongles, une maladie de la peau ou bien une prise de certains médicaments.

Pour prévenir l’onycholyse et maintenir des ongles en bonne santé, il est très important d’en prendre soin. En effet, les ongles remplissent différentes fonctions dans la vie quotidienne et constituent un reflet de l’état de santé global.

  

De quoi est composé un ongle ?

 

 

 

Les ongles sont essentiellement constitués de kératine, et sont divisés trois parties distinctes : 

  • La tablette unguéale: il s’agit d’une plaque cornée constituée de trois couches de kératine qui se superposent. La couche inférieure est plus molle et est liée au lit unguéal.
  • Le lit unguéal: c’est une surface de la peau à la coloration rose, sur laquelle est posée la tablette unguéale. Seulement l'extrémité de la tablette, également appelée « bord libre », en est décollée. 

Le lit unguéal est de couleur rose en raison de sa forte vascularisation. Sa coloration transparaît à travers la tablette unguéale, d’apparence translucide. 

Le lit unguéal peut changer de coloration, et devenir blanc ou légèrement bleuté selon divers facteurs environnementaux et physiques (choc, traction, pression, compression). Il est entouré de chaque côté par l’épiderme des sillions unguéaux ainsi que des bourrelets latéraux.

  • Lamatrice : cette partie se trouve sous la peau à la base de l’ongle. Elle fabrique la kératine nécessaire à la formation de l’ongle, et assure la croissance de la tablette unguéale. On distingue également la lunule, une zone blanche placée à la naissance de la tablette unguéale, qui représente le prolongement de la matrice. 

La matrice de l'ongle est vascularisée et innervée et est constamment en lien avec le reste du corps. La qualité de la kératine est le reflet de l'état de santé global et des structures qui maintiennent l'appareil unguéal.

 

Qu’est-ce que l’onycholyse ?

 

 

L’onycholyse est une affection qui provoque, de manière progressive, le décollement partiel ou total de l’ongle.

L’ongle se détache du lit unguéal, une surface de la peau située sur les dernières phalanges des doigts et des orteils, sur laquelle il repose et pousse.

Le décollement débute par l’extrémité de l’ongle (partie blanche de l’ongle que l’on coupe régulièrement), et peut atteindre la matrice, ce qui entraine un détachement intégral de l’ongle.

Dans certains cas, l’onycholyse peut provoquer la chute de l’ongle.

 

 

Quels sont les symptômes de l’onycholyse ?

 

 

Lorsque l’on souffre d’onycholyse, les ongles s’écaillent et se soulèvent à partir du haut. Ils se détachent progressivement du lit unguéal. 

Il est également possible que l’ongle change de coloration et devienne rosâtre, blanchâtre ou jaune. Selon la cause de l’onycholyse, l’ongle peut également être brun ou verdâtre.

Attention toutefois, il ne faut pas confondre l’onycholose avec l’onychomycose (ou mycose des ongles). Les symptômes de cette infection sont les suivants :

  • Un épaississement de l’ongle ;
  • Une décoloration de l’ongle (coloration jaunâtre ou blanchâtre) ;
  • Une fragilisation de l’ongle qui devient plus fragile et cassant ;
  • Un décollement éventuel de l’ongle ;
  • Une douleur ou un inconfort ;
  • Un fendillement ou un dédoublement de l’ongle.

  

Quelles sont les causes de l’onycholyse ?

 

 

Diverses causes mécaniques, inflammatoires ou infectieuses peuvent être à l’origine de l’onycholyse :

  • Un traumatisme ou un choc répété (port de chaussures trop serrées, doigt coincé dans une porte, activité manuelle…) ;
  • Un nettoyage agressif ou excessif des ongles ;
  • Une carence en vitamines ;
  • L’exposition à des substances chimiques présentes dans les agents de nettoyage, les produits de manucure/pédicure, ou les agrumes ;
  • Une maladie dermatologique comme l’eczéma ou le psoriasis (inflammations chroniques de la peau) ;
  • La prise de médicaments antibiotiques (particulièrement les tétracyclines) et de molécules destinées à réduire ou supprimer les capacités immunitaires ;
  • Une exposition au soleil après la prise de certains médicaments (notamment la doxycycline, le vandétanib, les psoralènes et les fluoroquinolones). Cette manifestation se nomme « photo-onycholyse ».
  • L’onychomycose, une infection mycosique des ongles.
  • La thyréotoxicose, une affection de la thyroide.

 

 

Comment traiter l’onycholyse ?

 

 

Pour guérir de l’onycholyse, un nouvel ongle doit remplacer l’ancien. La repousse peut prendre entre quatre à six mois pour les ongles de mains, et entre huit à douze mois pour ceux des orteils.

En cas de symptômes évocateurs, il est recommandé de consulter un dermatologue qui déterminera la cause de l’onycholyse en examinant les ongles. Il peut également prélever un échantillon de tissu sous l'ongle pour rechercher des champignons, des levures ou d'autres infections. Il peut également prescrire une analyse sanguine afin de vérifier l’absence de carences alimentaires.

Lors du diagnostic des ongles, il est également nécessaire d’informer le médecin en cas d’antécédents de psoriasis ou d'autres problèmes de peau. En effet, un psoriasis peut provoquer une onycholyse. Ses principaux symptômes des tâches rouges ou argentées sur la peau, des démangeaisons, des brûlures, des douleurs cutanées ou encore peau à tendance sèche et craquelée.

 

 

1- Faire un traitement à base de corticoïdes

Tout d’abord, l’onycholyse peut être traitée par corticothérapie locale. C’est un traitement à base de corticoïdes qui doit être appliqué sur la pulpe unguéale de l’ongle infecté.

Durant le traitement, les ongles décollés sont à couper fréquemment pour prévenir les tractions et les macérations en dessous l’ongle. Les ongles séparés de leur lit unguéal sont plus vulnérables aux blessures. 

De plus, il ne faut pas curer les ongles, au risque de provoquer leur décollement.

Si l’onycholyse est répétitive, une orthoplastie moulée (appareillage qui permettent de corriger une fonction déficiente ou une déformation d’un ou plusieurs orteils) peut être envisagée.

 

2- Faire un traitement antifongique

Si la cause de l’onycholyse est d’origine mycosique, il est nécessaire de faire un traitement antifongique. Ce traitement est administré par voie orale pour une durée de 6 à 24 semaines, jusqu’à la repousse d’un ongle en bonne santé.

Une crème peut aussi être appliquée que l’ongle affecté. Un antifongique à usage local n’est pas souvent suffisant. Les mycoses des ongles sont longues à soigner et les traitements locaux ne sont pas toujours suffisants si l’atteinte est profonde.

 

3- Prendre des compléments alimentaires

En cas de carences alimentaires, le médecin recommande une cure de compléments alimentaires pour fortifier les ongles et favoriser leur repousse saine.

Les vitamines du groupe B (notamment la biotine) et le zinc sont vivement recommandés pour retrouver des ongles longs et renforcés.

Délicure propose justement des gummies « Cheveux éclatants » végans, naturels et fabriqués en France. Ils contiennent les vitamines (biotine, B6, B9, B12 et E) et les oligo-éléments (sélénium et zinc) essentiels pour le maintien de cheveux, d’ongles et d’une peau en bonne santé.

En effet, les ongles, les cheveux et la peau ont un point commun, ils sont constitués de kératine. Il s’agit d’une protéine essentielle qui assure la croissance et la solidité des ongles et des cheveux, et garantit l'hydratation de la peau en empêchant l'eau de s'échapper.

Un apport suffisant en vitamines et oligo-éléments favorisent la production et la synthétisation de la kératine. Les compléments alimentaires riches en nutriments sont donc des précieux alliés pour retrouver des ongles plus solides et plus résistants.

 

 

 

Comment prévenir l’onycholyse ?

 

 

 

Pour prévenir l’onycholyse, et maintenir des ongles en bonne santé, notamment en cours de traitement, quelques gestes simples et efficaces sont à appliquer au quotidien :

  • Éviter le contact avec l’eau, en portant des gants pour réaliser des activités manuelles ou des travaux en contact avec l’eau ;
  • Porter des chaussures de bonne taille, et imperméables lors de fortes pluies. Les chaussures trop petites provoquent des déformations d’ongles. De plus, les pieds mouillés peuvent être à l’origine d’une mycose des orteils, ce qui peut provoquer une onycholyse ;
  • Maintenir l’ongle au sec pour éviter le développement de mycoses ;
  • Appliquer des lotions antimycosiques sur l’ongle pour prévenir les infections ;
  • Découper les ongles décollés pour éviter les tractions et prévenir l’asséchement de l’ongle ;
  • Éviter le contact avec des produits cosmétiques ou chimiques susceptibles de fragiliser les ongles ;
  • Surveiller l’aspect de ses ongles (leur solidité, leur coloration…) et consulter un médecin rapidement s’ils sont abîmés ;
  • Avoir une alimentation saine et équilibrée et une bonne hygiène de vie ;
  • Prendre soin de ses ongles, en réalisant des soins naturels à base d’huiles végétales, tout autant efficaces pour les cheveux.
  • Couper ses ongles régulièrement pour les garder cours et nets. Les ongles courts sont moins sujets aux traumatismes et aux blessures. Pour ce faire, il faut choisir un coupe-ongles propre et idéalement une planche d’émeri pour lisser leurs bords.

L’humidité et les bactéries s’accumulent plus facilement sous les ongles longs, ce qui crée un plus grand risque d’onycholyse.