Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

LIVRAISON OFFERTE en France métropolitaine - dès 20 € d'achat

Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Comment combattre l’insomnie naturellement ?

Les problèmes liés au sommeil comptent actuellement parmi les plus répandus et les plus récurrents dans la population. Qu’il s’agisse d’insomnies, d’apnées du sommeil, de troubles du sommeil, de difficultés à s’endormir, ou encore de somnambulisme, tout un chacun est de nos jours touché par un de ces phénomènes. Mais, saviez-vous que des techniques vous permettent aujourd’hui de combattre l’insomnie naturellement ?

 

Définition rapide de l’insomnie

Les troubles du sommeil ou les insomnies sont souvent définis comme des difficultés à s’endormir ou à dormir suffisamment (en durée ou en qualité), ou encore comme des périodes durant laquelle une personne ne parvient pas à s’endormir.

L’action de dormir et les apports du sommeil sur l’organisme sont aussi essentiels et vitaux que  l’action de s’alimenter. C’est en effet la phase de récupération durant laquelle la totalité des organes se reposent de leurs activités et de leurs efforts de la journée. Notre forme quotidienne dépend ainsi de la qualité de notre sommeil.

De nos jours, de plus en plus de gens ont des difficultés à s’endormir, soit environ 1/3 des populations occidentales, et environ 10 % de la population est atteinte d’insomnies chroniques. La proportion augmente dangereusement avec l’âge.

Les origines peuvent être physiques ou psychologiques, et sont fondamentales quant à ce mal. Certaines substances peuvent être délétères pour le sommeil, comme l’ammoniac par exemple. Certaines maladies peuvent avoir un fort impact sur le sommeil, comme l’épilepsie, les lésions cérébrales infantiles, les méningites mal soignées, la maladie de Parkinson, les abcès ou tumeurs au cerveau, etc… Des troubles au niveau du système cardiovasculaire, les troubles hormonaux, les problèmes métaboliques, les troubles respiratoires, les maladies circulatoires, etc… peuvent aussi avoir un fort impact sur le sommeil.

On distingue deux principaux types d’insomnies :

L’insomnie primaire : Elle est en lien avec le stress ou avec un conditionnement progressif (angoisse du sommeil, activité mentale exacerbée au lit, etc…) ou avec des troubles de la perception du sommeil ou des troubles enfantins récurrents.

L’insomnie secondaire : Elle est liée à une pathologie psychiatrique et/ou médicale ou encore à la consommation de substances ou de drogues favorisant la fragmentation du sommeil.

 

Les conseils pratiques pour lutter contre les insomnies

Plusieurs solutions naturelles permettent de tenter d’enrayer le phénomène, en voici certaines :

-Capitaliser la lumière afin de faciliter l’endormissement. Se mettre en situation de noir le plus complet possible dans la pièce où l’on dort.

-Appliquer de l’huile essentielle de camomille noble, de lavande, de bourgeons de figuiers, de fleur de Bach Mimulus, ou de marjolaine, pour chasser les idées fixes.

-Appliquer de la valériane pour se détendre avant l’endormissement. Ses vertus sédatives et ses propriétés qui favorisent le ralentissement du rythme cardiaque vont contribuer à la préparation de votre organisme à une phase de sommeil.

-Consommer de la mélatonine quelques dizaines de minutes avant d’aller se coucher.

-Essayer la phytothérapie, l’homéopathie, la diète alimentaire, l’aromathérapie, etc…

-La phytothérapie (qui permet de traiter naturellement par des plantes les maux) va contribuer à favoriser le sommeil en agissant sur le taux de mélatonine de notre corps, principalement avec des plantes comme la valériane, la passiflore, l’aubépine, le houblon, la mélisse, etc…

-L’homéopathie peut aussi, chez les personnes particulièrement réceptives, aider à un endormissement plus rapide.

-La diète alimentaire peut également aider à préparer l’organisme pour un bon sommeil. On conseille notamment d’ingérer le soir des aliments riches en tryptophane, des pâtes ou des équivalents à index glycémique élevé, d’éviter les repas trop gras ou copieux le soir, d’éviter alcool et café pendant la soirée, et d’avoir un taux suffisant en Omégas 3.

-L’aromathérapie enfin, permet de compléter les apports journaliers, et de favoriser l’endormissement par l’utilisation d’huiles essentielles très concentrées et en petites doses. Les plus recommandées sont l’huile de basilic (tropical ou exotique), l’huile de camomille (romaine ou noble), l’huile de lavande officinale, l’huile de marjolaine à coquille, l’huile de Petitgrain bigarade, l’huile de Néroli, etc…

 

Les compléments alimentaires, solutions naturelles anti-insomnies

En plus des vertus des huiles essentielles citées plus haut (sédatifs, antispasmodiques, régulateurs d’angoisses, tranquillisants, antalgiques, anxiolytiques, etc…), certains compléments alimentaires permettent aujourd’hui de combattre l’insomnie naturellement, sans aller jusqu’à consommer des somnifères.

Délicure propose justement dans sa gamme un complément au sommeil parfaitement indiqué : les gummies « Sommeil ». Il s’agit d’un complément qui est, comme toutes les autres gammes de la marque : made in France, sans gluten, 100 % vegan, aux délicieux arômes naturels, non testé sur les animaux, et conditionné en emballages recyclables ! Les gummies « Sommeils » sont composés d’un alliage de fleur de tilleul, de passiflore, de coquelicot, de vitamine B5, de vitamine B6, et de mélatonine, afin de vous faire retrouver rapidement un sommeil adéquat, stable, non troublé, et régulier, et donc un repos réparateur.