Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

Que peut provoquer le stress ?

Le stress est une réaction naturelle et physiologique de l’organisme qui permet de fuir ou de faire face selon la situation dans laquelle on se trouve.

Si le stress est contrôlé, dure sur une période courte et ne provoque pas de sensations physiques désagréables, il est considéré comme moteur et accélérateur de performances. Un bon coup de stress permet de s’enfuir face à un agresseur, de réviser plus efficacement avant un examen important, ou encore de faire un discours en public encore meilleur qu’aux répétitions.

Toutefois, si le stress est chronique et trop intense, il peut diminuer les performances et avoir des effets graves sur la santé mentale et la santé physique.

Lorsque l’on est exposé au stress, l'organisme génère une réaction d'adaptation constituée de trois étapes qui sont la phase d'alarme, la phase de résistance ainsi que la phase d'épuisement.

  

Les différentes phases du stress

 

 

 

Comme pour le sommeil, le stress se décompose en ces trois phases distinctes :

 

  • La phase d’alarme : l’organisme se prépare au combat ou à la fuite, les premiers symptômes du stress commencent à se ressentir. Pour se défendre, l’organisme produit du cortisol (une hormone du stress) et de l’adrénaline pour augmenter son niveau d’énergie, sa fréquence cardiaque, sa tension artérielle et sa température corporelle. La vigilance, la réflexion et les sens (vue, odorat, ouïe…) sont ainsi fortement augmentés lors de cette phase.
  • La phase de résistance : si le stress persiste, l’organisme entre en phase de résistance. Le corps essaye de trouver un nouvel équilibre en sécrétant davantage de cortisol, et en produisant des neurotransmetteurs en quantité importante comme la dopamine (liée à la motivation) et la sérotonine (liée au bien-être).  
  • La phase d’épuisement : si le stress se prolonge ou s’intensifie, l’organisme épuise ses ressources (physiques, émotionnelles et mentales) et entre en phase d’épuisement. Les principaux signes de cette phase sont une fatigue chronique, de l’irritabilité, une forte anxiété, ou encore un affaiblissement du système immunitaire.

 

Les différents symptômes du stress

 

 

 

Chaque individu réagit de manière différente face au stress, ce qui fait que les réactions sont très variées. Certains d’entre eux somatisent et éprouvent des symptômes physiques, alors que d’autres souffrent de changements d’humeur ou de perte de confiance en elles.

Les symptômes liés au stress peuvent être physiques, psychologiques ou émotionnels. Les plus courants sont de la fatigue, de l’irritabilité, des tremblements, des pleurs, des difficultés cognitives (de concentration, d’attention, d’apprentissage…), des douleurs diverses (au ventre, à la tête…), des manifestations cutanées (eczéma, urticaire), une perte de cheveux, des palpitations cardiaques, des troubles alimentaires, des troubles du sommeil ou encore un état dépressif.

Les symptômes liés au stress peuvent survenir dans de nombreuses situations (au travail, à l’école, au cours d’une grossesse…) et peuvent avoir différentes causes comme une pression routière, une mauvaise nouvelle, une surcharge de travail, un examen important, des difficultés relationnelles, des problèmes financiers ou encore un problème de santé.

 

Les effets du stress sur l’organisme

 

 

 

Il arrive souvent que l’on soit stressé sans s’en rendre compte. Le corps se charge ainsi de transmettre des signaux qu’il faut savoir interpréter pour intervenir à temps.

Les effets du stress sur l’organisme sont nombreux et peuvent entrainer des conséquences néfastes sur la santé :

 

  • Un système immunitaire affaibli : les hormones du stress affaiblissent les défenses immunitaires, ce qui augmente le risque de tomber plus facilement malade. 
  • Des douleurs musculaires ou articulaires : le stress cause des douleurs musculaires et articulaire (au dos, au cou, aux jambes…) qu'il est difficile de soigner car la cause n'est pas organique.
  • Des maux de tête : le stress peut aussi entrainer des symptômes neurologiques tels que des maux de tête (céphalées, migraine…), voire dans certains cas, des sauts d’humeur ou une perte de mémoire.
  • Des troubles digestifs : le stress peut provoquer des réactions complexes qui affectent le système digestif. Les symptômes digestifs les plus courants sont des maux de ventre, des reflux gastro-œsophagiens, des nausées ou encore des diarrhées. Le stress peut également provoquer le syndrome de l’intestin irritable dont les symptômes comprennent des ballonnements, des douleurs diffuses au niveau de l’abdomen et des troubles du transit (constipation et/ou diarrhées).
  • Un risque cardio-vasculaire : lorsque le stress est chronique, il peut avoir des conséquences sur le cœur en augmentant le risque de maladie cardiovasculaire et en provoquant de l’hypertension artérielle.

Le stress peut également déclencher des infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Les personnes les plus à risque sont celles qui souffrent d’une maladie coronarienne.

 

conseils pour réduire le stress

 

 

Heureusement, il existe des solutions efficaces pour diminuer le stress en prévenir les effets indésirables.

Voici 5 conseils simples à appliquer au cours de la vie quotidienne :

 

  • Pratiquer du sport : le sport est un véritable anti-stress , il permet au cerveau de libérer une série d'hormones calmantes et des neurotransmetteurs qui aident à mieux gérer le stress (les endorphines, la dopamine ou la sérotonine). Pratiquer au moins 30 minutes d’activité physique quotidienne offre ainsi une sensation de bien-être et favorise un état de relâchement.
  • Faire de la méditation : la méditation est une activité qui permet d’éloigner le stress et les douleurs, de mieux gérer les émotions, d’améliorer son humeur et de favoriser la détente. Par le biais de la respiration, la méditation aide à libérer l’esprit des idées du passé et des soucis de l’avenir, pour se concentrer uniquement sur le moment présent.
  • Développer sa créativité : faire une activité artistique (musique, écriture, dessin, peinture, danse…) s’avère être efficace pour se détendre et réduire le stress. Il existe notamment des carnets de coloriage pour adultes utiles pour favoriser la concentration, libérer et apaiser l’esprit.
  • Rire et socialiser : rire est un geste qui peut provoquer des émotions positives lors d’une situation stressante, et aider ainsi à surmonter le stress plus facilement. De plus, passer du temps et échanger avec certaines personnes sur différents aspects de la vie peut rassurer, réconforter et améliorer l’humeur.
  • Utiliser des plantes anti-stress : de nombreuses plantes ont des vertus anti-stress qui sont efficaces pour lutter contre l’anxiété, la nervosité et l’angoisse. Elles peuvent être consommées sous forme d’infusions, de comprimés, de gélules ou encore de gummies.

 

Délicure propose justement des gummies stress. Végans, naturels et fabriqués en France pour réduire les effets néfastes du stress sur l’organisme. Ils contiennent des extraits de plantes anti-stress (rhodiola, safran et basilic sacré), de la vitamine B6 (indispensable à la synthèse de certains neurotransmetteurs) et de l’acide aminé GABA (un important neurotransmetteur du système nerveux central).

Une cure de ces gummies a pour effet de protéger le système nerveux face au stress et à l’anxiété, et favorise ainsi la détente et le bien-être.

Délicure propose également des produits au CBD sous forme d’huiles CBD, de gummies et de bonbons au cbd. Ils sont fabriqués en France avec du CBD de haute qualité, et ne contiennent pas de THC.

De plus en plus populaire en France, le CBD est une molécule issue de la plante du chanvre, réputée pour ses effets relaxants et antidouleurs. Contrairement au THC, il ne provoque pas d’effets psychoactifs et ne crée pas d’addiction. Consommer du CBD peut ainsi aider à combattre le stress et à soulager les douleurs causées par ce dernier.

Ils peuvent être consommés à n’importe quel moment de la journée, lors d’une situation stressante ou d’un état de surmenage. Étant naturels, ils ne provoquent pas d’effets secondaires, ni d’accoutumance, et n’ont aucun danger pour la santé. 

Il est bien évidemment recommandé de consulter un médecin si l’on souffre de stress chronique ou de troubles anxieux sévères qui nuisent à la qualité de vie, pour trouver un traitement médical adéquat.